Compactage dynamique

Matériel utilisé pour le compactage dynamique

Matériel utilisé pour le compactage dynamique

Le compactage dynamique est une technique de consolidation de sol permettant, sous l’effet de l’apport de hautes énergies, de densifier le sol à grande profondeur.

Cette technique présente l’avantage de ne pas nécessiter l’apport de matériaux. Elle s’applique généralement sur des sols grenus (sables, remblais granulaires, sableux,…) et pour de vastes surfaces à traiter.

Pour créer ces ondes de hautes énergies dans le sol, des masses de 15 à 40 tonnes sont lâchées en chute libre depuis des hauteurs de 10 à 30 mètres. Les paramètres d’exécution du traitement (hauteur de chute, disposition des points d’impacts, phasage : maille primaire, secondaire, compactage de fermeture) sont définis lors de la réalisation de planches d’essais in situ avant le démarrage du chantier au moyen d’un contrôle géotechnique in situ particulièrement intensif. L’objectif étant d’atteindre le plus rationnellement possible les caractéristiques de densification recherchées.

Les contrôles géotechniques sont ensuite prolongés pendant la phase d’exécution sur l’ensemble des surfaces traitées pour s’assurer de la bonne qualité du traitement.

Le compactage dynamique se traduit par un phénomène immédiat et un phénomène différé :

  • L’effet instantané : cet effet, prépondérant dans la plupart des applications de mise en œuvre, est une réduction immédiate de l’indice des vides du sol traduite par le tassement du terrain sous l’impact.
  • L’effet différé : dans certains cas où les sols sont saturés, l’impact entraîne une augmentation de la pression intersticielle qui peut aller jusqu’à la liquéfaction locale du sol. Celle-ci est ensuite suivie d’une phase de dissipation progressive de la surpression intersticielle et par la restructuration du matériau dans un état plus dense.

Compactage dynamique

Applications

Compactage dynamique : planches d'essais et contrôles géotechniques.

Compactage dynamique : planches d’essais et contrôles géotechniques.

 

 Cette technique peut être utilisée pour fonder des bâtiments ou des ouvrages (amélioration de la portance ; garantie de tassements absolus et différentiels) ou dans le cas de traitement avant aménagement de surfaces remblayées. Elle s’applique particulièrement bien aux remblais hétérogènes inertes ainsi qu’aux terrains rapportés de composition variable, y compris lorsqu’ils comportent des blocs.